dimanche 8 mai 2011

Samedi 7 mai 2011

Je suis à la Réserve Nationale de Faune du Lac St-François à 8h00. Je marche sur la digue aux aigrettes. J'entends le chant de la Paruline masquée, récemment arrivée de migration. J'arrête à la cache et je constate que la Grue du Canada est toujours accroupie sur le nid. Cela me rassure car, avec la pluie des derniers jours, on aurait pu craindre que le nid soit inondé. La Grue se lève. Je vois qu'il y a deux oeufs dans le nid. Deux Paruline jaune se chicanent pour la défenses de leur territoire. Cela me donne l'occasion de prendre quelques photos.


Les Paruline masquée chantent beaucoup. Certaines sortent de leur cachette et poursuivent des concurrents pour, elles aussi, la défense du territoire.


Je retourne au stationnement pur me reposer un peu. Puis, je marche sur la digue du côté droit sur moins de 500 mètres. J'aperçois un Petit Chevalier posé de l'autre côté du canal. Trop loin pour la photo. Un couple de Bernache du Canada passe assez près et s'éloigne. 


Je retourne au stationnement et j'entends le chant du Viréo mélodieux qui se trouve assez proche.


Je me rends à l'entrée du sentier Piasetski. J'entends et j'observe un Cardinal à poitrine rose et un Tyran tritri. Dans la petite forêt de pins d'en face, il y a des Tohi à flancs roux. Je parviens à en repérer un. Au bord de la route, un Tyran tritri est perché à la cime d'un arbuste.


Après avoir mangé un bon hamburger au restaurant de la courbe à Cazaville, je roule sur la Montée Cazaville. À l'intersection de cette montée et du chemin Leahy, j'aperçcois un Dindon sauvage qui traverse la rue, descend dans le fossé et s'éloigne dans le champ. Je roule sur le chemin Leahy sans y repérer quoi que ce soit. Je tourne sur la montée Smellie où je repère un autre Tyran tritri posé sur une broche de clôture et une plante grimpante.


Je roule ensuite sur les chemin Curran, Walsh et Biggar où c'est tranquille. Je me rends ensuite sur le chemin Concession 3 où j'entends le chant du Goglu des prés. Plus loin, C'est celui de la Sturnelle des prés qui se fait entendre. Elle est assez loin, posée au sol dans l'herbe.



Je m'arrête sur le chemin Jameson où j'observe des Merlebleu de l'Est et un Bruant familier.

Je termine ma randonnée sur Concession 1 près du pont couvert de Powerscourt où j'observe une Paruline noir et blanc que je photographie dans un environnement sombre, sans flash.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire